Challenge Inktober 2020

Challenge Inktober 2020

Connaissez vous le challenge Inktober ? Vous savez, celui où on doit dessiner 1 dessin par jour à l’encre de chine. Néanmoins cela fait depuis un moment que beaucoup de personnes dessinent sur tablette graphique leur inktober. Enfin bref, tant que l’on dessine c’est le plus important non ? J’aimerais vous donner plusieurs conseils pour bien réussir ses Inktober pour l’année 2020.

choisir son thème

à première vue, nous savons que le fameux Jake parker le papa des inktobers a créé une liste de thème à faire chaque jour. Nous pourrions nous dire qu’il nous fait gagner du temps en faisant ça. Et bien… NON ! Il est vrai que d’avoir une liste toute prête sert à ne pas réfléchir à un nouveau thème chaque jour. Hormis ça, ce que je trouve le plus passionnant dans ce challenge c’est de réfléchir à son propre thème.

Idée de thème ?

Vous pouvez soit choisir un thème général comme dessiner que des mains. Mais vous pouvez aussi vous focaliser sur un lieu comme la montagne. Vous pouvez aussi choisir un univers comme les sorcières et faire des illustrations sur cette dernière. Il y’a aussi la contrainte graphique qui peut être intéressante à faire. Par exemple dessiner que à la ligne sans ombre ni lumière. A vous de voir.

La ligne conductrice

Un élément récurrent, des cadrages particuliers, un personnage dans chaque illustration, une façon de faire les ombres, des nouveaux décors à chaque page d’inktober etc etc. Voilà à quoi pourrait ressembler votre ligne conductrice. Quoi qu’il en soit c’est à vous de trouver la votre. J’aimerais éclaircir une question que l’on me pose souvent « faut il suivre les thèmes à la lettre ? » Et bien NON ! Il y’a beaucoup de puristes qui disent que il faut absolument respecter les thèmes sinon c’est que tu ne fais pas le challenge. Ma réponse à ça : les gars je fais bien ce que je veux. Je vous propose même d’aller plus loin, créez vos thèmes !

Avoir la même horaire

Toutefois, pour être efficace il faut créer un habitude. Je le pense sincèrement. Un écrivain à dit un jour « j’ai de la chance mon inspiration arrive tout les matins à 9h. » Je suis complètement d’accord avec cette phrase. Après, encore une fois nous sommes tous différents. Il y’a des personnes qui préfère attendre l’inspiration. Et je les comprends complètement. Moi je fonctionne à l’opposé. J’ai besoin de me forcer à dessiner pour que la créativité arrive. Chacun sa manière.

Évitez le retard

La fameuse réplique de Jeanne d’arc dans le film de Luc Besson « trop tôt est toujours mieux que trop tard ». Car si vous accumulez les jours, vous allez vite abandonner le challenge. Hors ce n’est pas le but !

Etre à l’aise avec l’outil

Choisissez l’outil qui vous correspond le plus. Pourquoi ? Pour gagner du temps. Si vous avez toujours dessinez vos inktobers avec un feutre noir, il sera plus facile et de retranscrire vos idées sur papier. L’outil peut parfois prendre la tête lorsque l’on ne le maîtrise pas.

Prendre de l’avance si possible

Lorsque j’ai un peu plus de temps dans la journée et que mon Inktober du jour est fait, je profite de ce temps pour en dessiner d’autres. Nous savons tous que les jours ne ressemblent pas. Il y’aura des fois où dessiner votre Inktober sera très compliqué. Alors pourquoi ne pas s’avancer prendre de l’avance quand vous le pouvez ?

Les réseaux sociaux

Si vous êtes actifs sur les réseaux sociaux instagram ou facebook, je vous propose de vous engagez envers votre audience pour tenir ce challenge. En vous engageant à faire le challenge inktober vous ne pourrez plus faire marche arrière.

Ne soyez pas trop dur avec vous même

Le pire juge est vous même. Lorsque nous finissons un dessin, nous avons cette tendance à se critiquer avant même de le montrer aux autres. Parfois nous voyons des erreurs que le public ne verra pas et vice versa. Ce qui compte le plus c’est de produire tout les jours et de ne pas se prendre la tête avec votre dessin. Dites vous que plus vous dessinerez plus vous progresserez. Quoi qu’il en soit, même les artistes les plus « expérimentés » n’aiment pas ce qu’ils dessinent. Si vous étiez satisfait de votre illustration à chaque fois vous n’auriez plus trop envie de dessiner ni même de progresser. Ce qui compte le plus c’est de persévérer.

Peur de ne pas avoir de retour sur les réseaux ?

Il y’a aussi cette peur de ne pas avoir de retour qui peut vous stopper dans le challenge. Dés le 1 octobre vous devez vous dire que ce challenge vous le faites pour vous et vous seul ! N’attendez pas de retour particulier car si vous n’avez pas d’audience vous en aurez pas. Je sais que cette phrase peut faire mal, mais c’est la réalité. Développer une audience avec un bon taux d’engagement est long et difficile. Trouvez une raison forte de faire ce challenge. Les meilleurs raisons sont celle prise avec le cœur.

dessin au feutre noir d’un Inktober

Parlons outils d’encrage

Comme vous le savez, nous savons que l’outil ne fait pas la technique. Néanmoins elle y contribue aussi. C’est pour cela que je vais vous faire une petite liste de feutres, de pots d’encres de chines, de pinceaux et de plumes à avoir :

Avec cette liste vous êtes prêt pour réussir le challenge. Pourquoi je conseille cette liste ? Car cette marque est spécialisée dans la papeterie pour BD/manga.

Pour avoir d’autres conseils rejoignez ma page instagram : https://www.instagram.com/m.albanel/?hl=fr

Si vous voulez commandez mon sketchbook Inktober c’est par ici : https://www.thebookedition.com/fr/art-of-inktober-p-370268.html